Un salarié sur trois a peur de perdre son emploi

revue_de_presse.PNGUn salarié sur trois a peur de perdre son emploi 35% des salariés déclarent être exposés à un risque de perte d’emploi au cours des 3 prochaines années

Selon le premier baromètre de l’employabilité réalisé pour BPI group, ce sont les salariés des TPE, du secteur privé et les ouvriers qui évoquent en particulier le risque de perdre leur emploi, face aux mutations des métiers.

Pour consulter cette enquête

Si l’embellie se confirme sur le front de l’emploi, elle ne rassure pas tout le monde dans un contexte de mutation profonde du marché du travail. 35% des salariés déclarent être exposés à un risque de perte d’emploi au cours des 3 prochaines années, selon le premier baromètre de l’employabilité (réalisé auprès 1000 salariés) par BVA pour BPI group. Le changement fait peur! Cette crainte s’exprime surtout chez les salariés des très petites entreprises (50%), dans le secteur privé (40%), mais aussi chez les ouvriers (39%) et, dans une moindre mesure, chez les personnes âgées entre 40 et 49 ans. En revanche, et ce n’est pas une surprise, elle est moins prononcée chez les cadres qui sont en situation de quasi plein-emploi. Ce risque de perte d’emploi est exprimé par seulement 20% des salariés du secteur public.

Importance de la formation

77% des salariés sont en outre convaincus que les compétences qu’ils ont acquises, et qui sont indispensables pour exercer leur métier, vont évoluer. Une perception qui est particulièrement forte chez les cadres (89%) puis les jeunes (85%). Paradoxalement, la moitié des salariés interrogés estiment qu’ils sont préparés aux évolutions de leur métier. Et ce, même s’ils ne sont que 31% à avoir reçu une proposition de formation pour y faire face, par leur employeur, au cours de ces douze derniers mois.