Le bien-être au travail n'est pas une partie de plaisir

xerfi.jpgDe nos jours, une des attentes les plus fortes du travail est le « bien être ». En effet, nous travaillons de moins en moins, mais nous surinvestissons de plus en plus le travail. Nous en attendons le salaire, le statut social, de l’intérêt, de l’évolution … et … du bien-être. Une des réponses à cette attente semble être la création de nouvelles fonctions comme les « chief happiness officers ». Mais, avant de systématiser la fonction dans les organigrammes, il e st peut être urgent de se demander si la question est bien posée ? Et si le terme de « bien être » lui-même est bien défini ? …

Par Isabelle Barth - Professeur des Universités en sciences du management, Voir la vidéo