Contrôleurs aériens: tous les syndicats appellent à la grève du 3 au 5 juin

icna.pngDès le mois de février dernier, le constat dressé par l’UNSA-ICNA était sans appel : l’orientation initiale du protocole était à revoir dans son intégralité. Par leur mobilisation les 20 et 21 mars derniers, les ICNA ont validé ce constat et ont envoyé un message clair à l’intention de leur direction qui n’a eu d’autre choix que de temporiser longuement afin de faire retomber la tension.

Face à des évolutions largement insuffisantes, l’UNSA-ICNA n’entend pas donner quitus à l’administration et, comme il s’y était engagé, donnera aux ICNA la possibilité d’exprimer leur opposition à ces choix stratégiques déconnectés des réalités opérationnelles pratiquées chaque jour par les contrôleurs.

C’est dans ce contexte que l’UNSA-ICNA se félicite de la rejointe sur le front de la mobilisation par l’ensemble des organisations syndicales de la DGAC et de l’opportunité ainsi créée de lancer un mouvement coordonné les 3, 4 et 5 juin prochains.

Les 3, 4 et 5 juin, l’UNSA-ICNA, en intersyndicale, appelle les ICNA à cesser le travail.

L’UNSA-ICNA prévient : si le gouvernement ne saisissait pas l’urgence de mettre un terme à la baisse des effectifs et si nos managers poursuivaient leur quête dogmatique de casse du modèle et de régression sociale pour le corps des ICNA, l’été aéronautique 2016 serait caniculaire.