UNSA retraités: POUVOIR D'ACHAT

unsa_retraites1.PNGLors des différentes réunions auxquelles je participe en ma qualité de SG de l’UNSA Retraités, les questions et les critiques qui me sont adressées en premier, portent essentiellement sur le pouvoir d’achat. Ces interventions sont par ailleurs souvent justifiées.

La facilité serait, qu’en unisson avec la salle, le SG conforte, voire ajoute à la critique, et… applaudissements assurés !

Il est certes, beaucoup plus facile de porter des revendications sur l’amélioration du pouvoir d’achat en période de forte croissance.

Les Retraités sont touchés comme les actifs par la situation économique du pays (gel des pensions, fiscalisation étendue à tous les revenus, prélèvement CASA etc.).

Mais on sait qu’aujourd’hui, il est absurde, ou irresponsable d’ignorer le taux de croissance et de maintenir des revendications excessives en terme de pouvoir d’achat, qui seraient intenables pour un gouvernement de quelque couleur qu’il soit, ou qui ferait peser le poids de nos retraites sur les autres générations, ce qui serait inadmissible et ce serait alors de la pure démagogie. Dans notre pays, tout citoyen doit pouvoir vivre décemment et, à plus forte raison tout retraité qui a cotisé durant sa vie active.

Par conséquent, les retraites ne doivent plus subir de diminution de pouvoir d’achat et, nous devons être particulièrement attentifs aux petites pensions qui doivent être revalorisées ; notre objectif est qu’il n’y ait plus aucune pension (à taux plein) inférieure au SMIC net. En outre, nous contestons le figeage et demandons que la date de revalorisation des retraites soit ramenée au 1er avril, voire au 1er janvier.

Par ailleurs, nous sommes très attachés au lien intergénérationnel. Or, nous constatons, depuis que la revalorisation des pensions est basée sur l’indice INSEE des prix, un décrochage entre l’évolution du pouvoir d’achat des actifs et celui des retraités. Nous remettons en cause cette base de calcul et nous ferons des propositions en vue d’une nouvelle référence de calcul. Concernant les différentes mesures fiscales qui s’ajoutent, nous demandons une mise à plat de la fiscalité, au travers d’une réelle concertation nationale.

Jean-Marc Schaeffer Secrétaire général de l’UNSA Retraités

lire UNSA retraités n°37 de juin 2015