(18)

Lutte contre le terrorisme: les douaniers veulent en être - lexpress.fr/actualité du 28 août 2015

unsa_douane.PNGLe ministre de l’Economie et des Finances Michel Sapin, qui exerce sa tutelle sur les douanes, n’est pas invité à la réunion qui aura lieu samedi, à Paris, sur la sécurité transfrontalière. Une absence regrettée par les douaniers qui souhaitent mettre leur expertise au service de la lutte contre le terrorisme.

Les douaniers sont furieux. Leur ministre de tutelle, Michel Sapin, n’est pas convié à la réunion qui doit se tenir samedi 29 août, au ministère de l’Intérieur, sur les menaces et la sécurité transfrontalières. Autour de la table prendront place le maître des lieux, Bernard Cazeneuve, et le secrétaire d’Etat aux Transports Alain Vidalies, ainsi que leurs homologues de huit pays européens.

Lire la suite

CE QUE DIT LA LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL de Luc BÉRILLE Secrétaire général UNSA et Sylvie LIZIARD Secrétaire nationale UNSA

Après le feu vert du Conseil constitutionnel, la loi n°2015-994 du 17 août 2015, relative au dialogue social et à l’emploi est publiée au Journal Officiel du 18 août 2015. Le projet de loi, adopté le 23 juillet 2015, avait été lancé lors de la conférence sociale pour l’emploi en juillet 2014, mais  […]

Lire la suite

Administration pénitentiaire, la pénurie des moyens "catastrophique"

Lundi, les surveillants pénitentiaires de la région Rhône-Alpes ont organisé une manifestation à la maison d’arrêt de Villefranche-sur-Saône, après la prise d’otage de l’un des leurs dimanche. En cause : des situations de travail qu’ils jugent absolument déplorables. En Rhône-Alpes, une population  […]

Lire la suite

Représentativité et conventions collectives : un livret bien utile du Haut Comité du Dialogue social - La News n° 635 du 16/08/2015-

Le Haut Comité du Dialogue social a publié les résultats agglomérés des élections du personnel 2009-2012 dans le secteur privé, tant au niveau national, que par convention collective, sous la forme d’un livret, que nous joignons à cette brève présentation. On peut ainsi connaître l’audience 2013 et  […]

Lire la suite

Veille juridique UNSA Juin - Juillet – Août 2015 - Veille législative et réglementaire - Publication de la loi « Macron »

unsa_juridique.PNGLa loi 2015-990 du 6 août 2015 pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite « loi Macron » est publiée au journal officiel du 7 août 2015. Elle comporte 290 articles. Sauf dispositions particulières ou nécessité d’un décret d’application, la plupart des mesures de la loi entrent en vigueur le lendemain de sa publication au Journal officiel, soit le 8 août 2015. D’autres mesures nécessitent des ordonnances. Dans ce dernier cas de figure, pour chaque ordonnance prévue par la loi, un projet de loi de ratification sera déposé devant le Parlement dans un délai de 5 mois à compter de la publication de l’ordonnance. Tour d’horizon des principales mesures sociales de cette loi.

Lire la suite

Connaissez-vous le bore out ? les clés du social - news n°634 du 13 août 2015

le_cles_du_social.PNGNon, il ne s’agit pas du burn out, phénomène désormais bien connu et dont la reconnaissance est en discussion à l’Assemblée Nationale, mais, à l’opposé, d’un autre syndrome dont souffrent certains salariés. Dénommé le syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui (ou par manque de sens), le bore out est un trouble psychologique engendré par le manque de travail, l’ennui et, par conséquent, l’absence de satisfaction dans le cadre professionnel. On s’ennuie au travail au point de se rendre malade physiquement et psychologiquement.

Il affecterait couramment les individus travaillant dans le secteur tertiaire et la fonction publique et notamment les travailleuses. Car, le profil des personnes souffrant de ce mal-être est souvent le même : des femmes appartenant au secteur tertiaire, consciencieuses, impliquées, diplômées du supérieur et sous employées.

Lire la suite

Bilan de la négociation collective en 2014- clés du social - n°632 du 6 août 2015

le_cles_du_social.PNGChaque année paraissent les chiffres de la négociation collective de l’année précédente, avec un risque de focalisation médiatique sur le seul quantitatif. Sur ce plan, l’année 2014, avec 61 000 textes signés (accords, avenants …) reste à un haut niveau de négociation collective, malgré une baisse par rapport à l’année précédente (68 000 textes signés en 2013).

Mais d’autres éléments sont aussi à analyser : les domaines principaux de négociation, l’impact de ces accords sur les relations sociales et leur évolution, le cadre juridique qui conforte ou non la négociation collective.

61 000 textes négociés et signés, mais une baisse des négociations d’entreprise

En effet, la négociation interprofessionnelle et celle de branche restent à un niveau stable par rapport à l’année précédente, avec : 28 accords interprofessionnels signés dont 2 nationaux, 24 avenants et 2 accords locaux. Pour les 2 premiers, il s’agit de la nouvelle convention d’assurance chômage du 24 mai qui met en œuvre l’avenant sur l’indemnisation des demandeurs d’emploi du 22 mars, et de l’accord sur le contrat de sécurisation professionnelle du 8 décembre qui reconduit le dispositif créé en 2011. Mais il y a aussi de nombreuses négociations en cours, et l’une inachevée sur le dialogue social ;

951 accords de branche, niveau peu différent de 2013 après 4 années de très forte négociation, entre 2009 et 2012 (1 300 accords par an). Dans les entreprises, 36 500 accords ont été signés (- 9 % / 2013), sur 61 237 textes signés en entreprises ; le nombre de décisions unilatérales des employeurs pour les thèmes obligatoires dans l’entreprise a reculé davantage (13 285, soit - 13 %). Et 11 453 textes ont été ratifiés par référendum.

Lire la suite

APPEL A LA SOLIDARITE: : Info La Provence : pénurie de sang en Paca

La situation est jugée “critique”. Si la prise de conscience espérée n’avait pas lieu, avec un grand “S” comme solidarité, elle pourrait même rapidement devenir “catastrophique”. Depuis quelques jours, en effet, l’antenne régionale de l’Établissement français du sang (EFS) ne cache plus son  […]

Lire la suite

Les principales mesures sociales de la loi Macron - la news n°633 du 8 août 2015 les clés du social

le_cles_du_social.PNGAdoptée le 10 juillet 2015, la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite loi Macron, a été pour l’essentiel validée par le Conseil constitutionnel en date du 5 août 2015. Cet énorme texte de 308 articles contient des mesures économiques très variées issues de la volonté gouvernementale de simplifier, moderniser et ouvrir des possibilités à l’économie. Mais il aborde aussi bien des questions sociales liées au travail. Ce sont elles qui sont listées et analysées ici.

Lire la suite

Conditions et calcul des allocations chômage

assurance_chomage.PNGL’assurance chômage a pour vocation de couvrir les salariés contre le risque que représente la perte de leur emploi. Les indemnités versées par Pôle emploi permettent à un salarié en situation de chômage involontaire de bénéficier d’un revenu de remplacement pour l’accompagner dans sa recherche d’un nouvel emploi.

Cette fonction sociale permet à un salarié qui se retrouve privé de revenus malgré lui, de percevoir un minimum de ressources le temps de se retourner d’un point de vue professionnel.

Lire la suite

Les perspectives de l’emploi s’améliorent lentement, mais des millions d’actifs risquent de rester piégés au bas de l’échelle économique - rapport de l'OCDE juillet 2015

OCDE.PNG9/7/2015 - Il ressort d’un nouveau rapport de l’OCDE que le redressement de l’emploi commence à s’intensifier, mais que le taux d’emploi va rester bien en-deçà de ses niveaux d’avant la crise dans de nombreux pays, notamment en Europe, jusqu’à la fin 2016.



L’édition 2015 des Perspectives de l’emploi montre qu’environ 42 millions de travailleurs sont actuellement sans emploi dans la zone OCDE ; ils étaient 45 millions en 2014, mais ils sont toujours 10 millions de plus qu’avant la crise.



Le chômage dans les 34 pays membres de l’OCDE devrait continuer à reculer au cours des 18 prochains mois, pour s’établir à 6.5 % au dernier trimestre 2016, mais il restera supérieur à 20 % en Grèce et en Espagne.



« Le temps presse pour empêcher que les séquelles de la crise ne deviennent permanentes et que des millions de travailleurs ne se retrouvent piégés au bas de l’échelle économique », a estimé Angel Gurría, Secrétaire général de l’OCDE, à l’occasion de la présentation du rapport à Paris. « Si cela se produit, la crise aura eu pour conséquence à long terme d’aggraver encore un peu plus des inégalités déjà bien trop élevées. Les gouvernements doivent agir maintenant pour éviter une hausse permanente du nombre de travailleurs enlisés dans un chômage chronique ou alternant entre chômage et emplois peu rémunérés et précaires. »



Les Perspectives soulignent que le chômage de longue durée se situe toujours à des niveaux inacceptables. Plus d’un chômeur sur trois dans les pays de l’OCDE est sans emploi depuis au moins douze mois, ce qui représente 15.7 millions de personnes et, une hausse de 77.2 %, depuis fin 2007. En outre, plus de la moitié de ces travailleurs sont au chômage depuis au moins deux ans, ce qui amoindrit leurs chances de retrouver un emploi.

Lire la suite